A L’ABORDAGE ! LA PIRATERIE N’EST JAMAIS FINIE !

A L’ABORDAGE ! LA PIRATERIE N’EST JAMAIS FINIE !

Les élèves de seconde EMM ont rédigé et mis en ligne cet article sur la piraterie en mer pour la semaine de la presse (18 au 23 mars 2019).

Acte illicite de violence ou de détention en haute mer dans un non lieu. Les pirates agissent à des fins privées pour ensuite revendre et acquérir des richesses. Ils sévissent principalement au large de l’Afrique et dans le détroit de Malacca.

Petite histoire de la piraterie
Les pirates sont pour la plupart des pêcheurs. Ils agissent à des fins privées, leurs actions sont dirigées contre des navires. La piraterie se passe principalement en haute mer ou dans un lieu qui n’appartient à aucun état. Elle existait déjà dans l’antiquité au 1er siècle avant J.C. La mer était alors une zone libre et sans règle. A l’époque c’était un petit mouvement qui s’est développé entre les années 1660 et 1730, âge d’or de la piraterie.

 

Raisons et intérêts.
L’objectif des pirates est de prendre en otage l’équipage et voler le butin d’un navire, particulièrement celui des navires marchands, pour ensuite le revendre et en tirer profit en ramenant ce dernier dans leur territoire ce qui leur permet de de toucher une rançon.

 

Les lieux où la piraterie est la plus active .
Les zones les plus actives sont situées dans Golfe d’Aden où les pirates somaliens sont très présents, (237 attaques répertoriées dont celle de l’Aris-13, un tanker battant pavillon Comorien, attaqué par des somaliens à bord d’un skiffs : c’est la première attaque depuis 2012) mais aussi dans le Golfe du Bengale, le détroit de Malacca, point de passage maritime le plus fréquenté au monde, situé dans le sud-est de l’Asie entre la Malaisie et l’Indonésie. Un tiers du trafic maritime mondial et 90 % de celui de la Chine est régulièrement l’objet d’actes de piraterie ou des tensions régionales relatives à la sécurité du détroit et à la souveraineté.
En augmentation constante depuis 2012, la piraterie est devenue un problème majeur notamment dans le Golfe de Guinée, épicentre de la piraterie mondiale où en 2016 un rapport démontre 95 incidents.

 

Quels dispositifs et entraînements ont été établis pour lutter contre la piraterie ?
Pour neutraliser les pirates, l’armée française, en collaboration avec d’autres pays a mis en place des accords comme ceux du sommet de Yaoundé en 2013, des dispositifs et des entraînements comme Mégalops II, exercice qui a été créé dans le but de renforcer la coordination et la coopération entre les 8 pays de la zone. Une opération a même été lancée dans le Golfe de Guinée pour lutter contre les attaques de pirates sur les installations de pétrole et de gaz.

 

Sitographie & photographie

http://droitinternational.ek.la/piraterie-c21395113

https://www.la-croix.com/Culture/Cinema/Capitaine-Philips-la-piraterie-maritime-comme-si-vous-y-etiez-2013-11-19-1062950

Droits d’auteur & Credit image : AFP ImageForum

Leave a reply